18/04/12 – SPECIAL IMPÔTS FRONTALIERS

 

 Peut-on déclarer et déduire ses intérêts d’emprunt, même s’il s’agit d’un crédit en devise ? (suite)

Nous avons vu hier que pour la résidence principale, pour les emprunts contractés à compter du 1er Janvier 2011, il n’est plus possible de bénéficier du crédit d’impôt mis en place par le président Sarkozy au lendemain de son élection en 2007.

Pour les investissements locatifs en revanche, les intérêts des crédits ayant servi à financer ou rénover le logement peuvent venir en déduction des revenus locatifs.  Pour cela, il faut ne pas avoir opté pour l’option Micro-foncier dans le cadre d’un logement loué nu ou pour le statut micro-entreprise pour les logements meublés (sous réserve que le montant des loyers n’excède pas 32’000 €uros). Ces deux derniers statuts, permettent d’obtenir un abattement forfaitaire, simplifiant les modalités de déclaration. Ils sont recommandés lorsque les charges sont réduites et inférieures aux montants des abattements (30% pour la location nue, 50% pour la location meublée). Si le financement a été réalisé en franc suisse, alors vous devrez appliquer aux intérêts le même taux de change que pour la déclaration de votre salaire, soit 0,81€ pour 1 franc.

Le traitement fiscal des revenus fonciers et du statut LMNP pourra être complété par des explications détaillées de nos conseillers.

 

 

Source Mon-taux.com : les informations diffusées dans cet article sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Mon-taux.com.

Les informations n’ont qu’un caractère indicatif et ne constituent en aucune manière une incitation fiscale. Mon-taux.com ne pourra être tenu responsable des erreurs, échéances ou omissions qui ne peuvent être exclus ainsi que des conséquences des opérations ou transactions effectuées sur la base de ces informations. Le lecteur demeure seul responsable de l’interprétation et de l’utilisation des informations mises à sa disposition.

 

partager facebook

Les commentaires sont fermés.