fbpx

25/02/2020 – Le coronavirus fait grimper le franc suisse

 

L’euro a touché un plus bas historique face au franc suisse à 1,0590 et ce malgré la large intervention de la Banque Nationale Suisse (BNS). La propagation de l’épidémie du coronavirus fait peser un risque important de ralentissement de l’économie mondiale, encourageant les investisseurs à ses tourner vers la valeur refuge que représente la monnaie helvétique.

 

En injectant plus de 2 milliards de francs suisse ces derniers jours, la BNS a tenté de limiter la hausse du franc qui pourrait peser sur l’économie helvétique. Ses efforts ont été vains, car l’euro a poursuivi sa baisse….

 

Une baisse qui n’est peut-être pas terminée car dans le contexte actuelle, il y a peu d’élément qui laissent entrevoir un rebond de la monnaie unique. Il faut que l’Europe traverse une zone de turbulence au niveau politique qui n’a pour effet de rassurer les marchés. Quid de l’impact du Brexit ? Quid de la politique agricole commune après le départ du 2ème plus gros contributeur, la Grande Bretagne ? 

 

Mais le sujet qui me semble le plus inquiétant est l’Allemagne. Ce poids lourd de l’Europe traverse une crise politique forte, entre le montée de l’extrême droite, la crise de la CDU au pouvoir et les incertitudes autour du remplacement d’Angela Merkel, le pays pourrait connaître une passe difficile. Et si la locomotive allemande, s’enrhume, c’est l’euro qui risque de tousser. Cela se produit de surcroît à un moment ou l’Europe a besoin de leaders forts pour affronter les vagues de populistes qui prônent le repli sur soit.

 

Si un rebond n’est pas à exclure, à court terme, la probabilité d’une hausse du franc suisse reste donc importante. 

Analyse : 

 

 

 


partager facebook

Les commentaires sont fermés.