04/11/2013 – Le change euro/chf ne bougera pas

Il faudra donc s’en satisfaire, ou en profiter: nous terminerons l’année avec un cours euro/ franc suisse au niveau actuel. Malgré quelques signes positifs ici ou là,  la reprise de l’activité économique est lente et comme nous partons de très bas, il faudra du temps, probablement beaucoup de temps. Dans ce contexte, la recherche d’une monnaie de référence perdure et le franc suisse demeure une belle garantie pour nombre d’investisseurs. Si la dynamique économique sera longue à lancer, il faut être conscient qu’avec de tels endettements et des taux de chômages aussi élevés, les européens ne sont pas encore sortis de l’auberge. Cela pèse également sur la monnaie unique, même si le risque de crise s’est largement estompé. Mais l’euro, comme le franc, sont aujourd’hui victimes de la guerre des changes, que se livrent notamment américains et japonais. Il est plus facile d’exporter lorsque sa monnaie est basse, cela redonne de la compétitivité aux entreprises à l’export. Activité économique fragilisée + guerre des changes, voilà les ingrédients d’un cours qui ne bouge plus beaucoup depuis plusieurs semaines.

En Suisse, tout les indicateurs sont au vert. Le chômage est contenu à 5% de la population active, tandis que les perspectives de croissance se consolident. Le dernier baromètre conjoncturel sur l’emploi, publié ce matin, montre que les entreprises suisses voient l’avenir avec plus d’optimisme et des embauches sont à venir.

En France, les bonnets rouges bretons pourraient inspirer d’autres régions. La crise de l’écotaxe va coûter 1 milliard d’euros au pays, il est donc urgent de trouver une nouvelle taxe ! Le gouvernement est complètement dépassé par les événements, mais n’envisage aucun changement de cap. Au moins, on sait ou on va, dans le mur ! Quelle tristesse de voir la 5ème puissance mondiale partir en déliquescence. 2017 est encore très loin et surtout personne de cette classe “politico affairiste”, de droite, comme de gauche, qui soit capable de faire passer les intérêts du pays avant les siens !

L’optimisme doit demeurer (même si nous sommes lundi et qu’il fait très mauvais) autour de la frontière et pas seulement pour le taux de change, qui devrait permettre d’envisager les fêtes avec sérénité. Si au niveau national, la classe politique est en dessous de tout, j’ai relevé, sans idéologie politique, que de jeunes élus de notre région semblent vouloir vraiment défendre leurs administrés avec la plume et avec bon sens. Tout d’abord sur le sujet douloureux de l’assurance maladie, je vous recommande le billet d’Antoine Vieillard

http://www.vive-saint-julien-en-genevois.fr/archive/2013/10/20/assurance-maladie-des-frontaliers-ouvrir-l-acces-aux-soins-e.html

Joli article du maire de St Cergues sur la mobilité et le développement Du Grand Genève   

http://sanfargan.hautetfort.com/media/01/00/925166676.jpg

Allez, tout de bon comme on dit chez nous !

partager facebook

Une réponse à “04/11/2013 – Le change euro/chf ne bougera pas”

  1. si tous le monde pouvaient pensser ainssi

Laisser un commentaire