22/04/2013 – Le cours euro/chf marque une pause

 

Après plusieurs semaines de baisse, le cours euro/chf se stabilise  entre 1,214 et 1,219, alors que la situation économique ne montre toujours aucune perspective d’amélioration. Dans ce contexte, le franc suisse continue d’être très recherché.

Pendant ce temps, la tension s’accentue sur les dirigeants européens au FMI et au G20, pour que l’Europe marque une pose dans l’austérité et relance sa croissance économique. Mais l’Allemagne veille : « il n’y a pas d’alternative à la réduction des déficits ».

Dire que tout cela c’est la faute à Excel ! Incroyable. Trois américains ont identifié de nombreuses erreurs dans un fichier Excel qui a servi de support à une étude qui fait référence auprès des économistes du monde entier. L’impact sur la croissance du ratio dettes publiques/PIB doit être complètement reconsidéré.  Un pays  endetté  à 90% aurait un taux de croissance de 2,2% contre – 0,1% selon les calculs initiaux ! D’où les divergences de vue sur le règlement de la crise. Evidemment, les pays qui réclament une pause dans la réduction des déficits sont ceux qui n’arriveront pas à tenir leurs engagements d’équilibre des comptes publics. Je doute que l’Allemagne se fasse avoir 2 fois.

En Suisse, l’activité économique reste soutenue, mais sous la pression des américains et des européens, la confédération est sur le point de faire voler en éclat le secret bancaire avec l’échange automatique d’informations. Nous pourrions assister dans les prochaines semaines à des sorties massives de capitaux et des suppressions de postes dans les banques.  La Suisse serait également sur le point de faire des concessions aux Français sur les frais de successions. Désormais, c’est le pays de résidence de l’héritier, plutôt que celui du défunt, qui sera déterminant pour la taxation de la succession.

Il ne faut donc pas s’attendre à court terme à des fluctuations importantes sur le cours euro/chf. Nous resterons calés entre 1,21 et 1,23 pour la semaine à venir.

Allez, tout de bon, comme on dit chez nous !

partager facebook

Laisser un commentaire