22/10/2012 – La BNS a (presque) gagné son pari…


Audacieux et risqué, le défi lancé par la BNS aux marchés lors de l’introduction du cours plancher semble en passe d’être gagné tant il apparaît aujourd’hui improbable que le cours euro/chf puisse franchir la barre des 1,20. Cette mesure, introduite au nom de la sauvegarde de l’économie nationale, a permis d’éviter le pire. Si l’activité économique en Suisse marque des signes de ralentissement et que les perspectives de croissance pour 2013 sont modestes, on n’ose imaginer un scénario avec la parité du change entre le franc suisse et l’euro. Mais le risque d’inflation pourrait faire son apparition. En effet, dans son «combat» pour maintenir le cours plancher, la BNS a émis de la monnaie en masse pour acheter des euros. Cet afflux de masse monétaire pourrait à moyen terme créer un risque d’inflation. Mais vu l’ampleur de la crise qui frappe le monde, cette hypothèse n’est pas pour demain.


Du côté des européens, le dernier sommet a abouti à un compromis sur la supervision des banques européennes. Plus ennuyeux, l’attitude du président français qui a de nouveau attaqué frontalement Angela Merckel, lui reprochant de prendre des positions pour des fins électorales. Angela n’a pas apprécié et c’est la France qui va trinquer !


La France, l’autre pays qui va bien, et cela va tellement bien, que le président Hollande envisage des mutuelles pour tous, le gouvernement met au panier direct le projet de choc de compétivité pour les entreprises et  Vincent Peillon promet des hausses de salaires pour les enseignants en légalisant le cannabis…« Coule » la France !


Sur le front du change, nous restons solidement arrimés autour de 1,21. Pas grand-chose à attendre dans les prochains jours qui pourrait provoquer des changements significatifs.


J-70 : c’est le délai qu’il vous reste si vous souhaitez payer moins d’impôt en France comme en Suisse ! Dépêchez-vous de prendre rendez-vous avec un conseiller Mon-taux.com car il n’y en aura pas pour tout le monde.


Allez, tout de bon comme on dit chez nous !




partager facebook

Laisser un commentaire