10/09/2012 : L’euro retrouve de la vigueur…

Un an après l’instauration du cours plancher euro/chf à 1,20, l’euro reprend quelques couleurs sous l’impulsion d’annonces rassurantes de la Banque Centrale Européenne. Les propos du patron de la BCE ont rassuré les marchés sur l’avenir de la zone euro, de la monnaie et pour une fois avec des annonces de mesures concrètes. Cette intervention n’a pas sonné la fin de la crise, mais elle est une étape importante qui va apporter plus de stabilité et ouvrir des perspectives pour l’Europe. Prochain grand rendez-vous, Mercredi 12 Septembre avec la position de la Cour Constitutionnelle Allemande qui doit donner sa réponse sur le MES (Mécanisme de stabilisation européen, ou la dette des états est mutualisée). Une réponse positive serait une nouvelle avancée pour la zone euro.

1 an de cours plancher et combien d’emplois sauvés ?

Le bilan de cette mesure est positif. Si dans les premiers mois, cette mesure a amené beaucoup d’inquiétude, il faut avouer qu’elle a été gérée avec beaucoup de dextérité par la BNS. A un moment où l’Europe, 1er partenaire économique de la Suisse, a traversé une zone de forte turbulence, l’introduction du cours plancher a permis d’apporter un peu de stabilité pour les entreprises du pays. Même si les derniers chiffres du chômage sont un peu moins bon, le taux plancher a permis d’éviter une chute de l’économie helvétique. Il faudra encore pouvoir compter quelques mois sur ce dispositif et jusqu’à ce que l’euro retrouve du crédit, au mieux pour début 2013 ?

Pour le cours euro/chf, il faudra attendre mercredi et la réponse de la Cour Constitutionnelle Allemande pour retrouver une orientation marquée. Une réponse positive pourrait nous ramener vers 1,25, dans le cas contraire, nous pourrions assister à un retour rapide vers 1,20.

Pour les frontaliers, la saison des couvertures de change va reprendre. Bien sûr, le cours n’est pas encore parti vers les niveaux des années 2009, 2010, mais il faut s’attendre à un peu de mouvement. Si vous avez en projet l’acquisition d’un logement à construire en zone frontalière et que vous optez pour un crédit immobilier en devise, ne faites pas l’économie de la couverture de change sinon votre projet pourrait vous coûter plus cher que prévu !

Du côté des impôts, Herr President Hollande (qui applique à la lettre les recommandations d’Angela) a annoncé que cela coûterait beaucoup plus cher (on vous avait prévenu). Les frontaliers genevois peuvent se frotter les mains d’être imposés à la source pour les autres, il faudra rapidement se positionner sur les dernières solutions défiscalisantes ou sortir son mouchoir. 

Enfin, la meilleure nouvelle du jour c’est que nous sommes lundi. Et le lundi, c’est le jour de L’amour est dans le pré. On saura enfin si Thierry, 43 ans, éleveur de vaches laitières dans la Manche a trouvé la femme de sa vie ! Et lui en terme de vigueur, il en connait un rayon.

Allez, tout de bon, comme on dit chez nous.

partager facebook

Laisser un commentaire